5 FILMS À VOIR TRES VITE

5 FILMS À VOIR TRES VITE

Après un été catastrophique en terme de Box-Office (le pire depuis 1997), on devrait avoir le bonheur de voir arriver sur nos écrans une bonne dose de vrai cinéma comme on l’aime.

Youpi, youpiyay youpiyo.

1. The Drop – Oct. 11

Le réalisateur surdoué et belge, Michaël Roskam, auteur de Bullhead il y a 3 ans, est présenté comme un futur grand. Son premier essai en Anglais semble confirmer cette hypothèse: toujours Matthias Schoenaerts dans le cast, mais surtout Tom Hardy, Noomy Rapace, et, oui oui James Gandolfini. C’est en effet son dernier film et le trailer en use (pas très) subtilement. C’est surtout le premier thriller en anglais de Michaël Roskam. Drop it like it’s hot, ouais.

2. The Equalizer – Sept. 26 

En un mot, Denzel. Qui n’a pas l’air d’être là pour éplucher des patates en plus: “A former black ops commando comes out of his retirement to rescue a young girls and finds himself face to face with Russian gangsters.” Ben voilà! Pas besoin de faire compliqué, merde! Et comme Antoine Fuqua réalise (il retrouve Denzel Washington pour la première fois depuis Training Day), ça devrait être fait dans les règles. De l’art.

3. Gone Girl – Oct. 3

David Fincher est incontestablement au sommet du cinéma mondial depuis maintenant une dizaine d’années. Sa manière de diriger ses acteurs fait autant débat qu’elle pousse à l’admiration (Mark Ruffalo aurait du refaire certaines scènes près de 50 fois de suite sur le tournage de Zodiac), mais chacun de ses films sont instantanément cultes (Seven, Fight Club, The Social Network). Celui-ci, adapté du best-seller de Gillian Flynn a l’air d’être un sommet de tension. Attention OSCARS, surtout.  

4. Interstellar – Nov. 7

L’immense Matthew McConaughey, devrait ici sauver le monde (ou genre, sauver sa famille) dans le film de science-fiction le plus ambitieux de tous les temps. Christopher Nolan, désormais allégé du poids de la franchise de Batman (qui semblait lui peser beaucoup sur les épaules vu le dernier), revient à ses affinités préférées: la contorsion de l’espace et du temps. Comme dans Memento, oui, et comme dans Inception. Et comme d’habitude, le film devrait être truffé de secrets et de messages codés. Tenez d’ailleurs vous arrivez à trouver quelque chose sur leur site Internet? Non? Patientez encore un peu.

5. Nightcrawler – Oct. 31

Le film, premier long métrage de Dan Gilroy, vient d’avoir sa première à Toronto ce week-end. Et les critiques sont encore sous le choc. Oubliez la satire sur le journalisme moderne (attendez, vous avez dit images volées? Roh…) qui ne devrait pas casser 3 pattes à un poulain, mais focalisez-vous sur la performance du génie qu’est Jake, Jake Génial, c’est son nom.

Lefrenchude est tellement impatient qu’il a imprimé les posters et les a mis dans sa chambre. #collegestyle

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*