ENTRE PHOTOS DE MODE ET TABLEAUX D’ART

ENTRE PHOTOS DE MODE ET TABLEAUX D’ART

 

Il ne photographie que les femmes. C’est par rapport à sa mère. Il a toujours prétendu comprendre d’où venait sa souffrance.

L’histoire de Miles Aldridge ferait rêver plus d’un étudiant en photographie. Véritable conte de fées pour ce passionné de rock et jeune apprenti photographe, qui inspiré par les plus grands fini à son tour par les rejoindre. Dans la vie, il y a le talent et puis les rencontres. En 1995, Franca Sozzani, directrice de Vogue Italie donne au jeune photographe britannique l’opportunité de travailler avec elle. Depuis il a travaillé avec les plus grands noms tels que Longchamps, M.A.C ou encore Karl Lagarfeld.

Du 10 juillet et jusqu’au 29 septembre, le Somerset House expose une des plus larges rétrospectives jamais encore faite sur le photographe. Une mosaïque de couleur pour une exposition relativement petite. Chaque photo est différente. On y voit aussi le travail de recherche en amont fait par Aldridge. On comprend mieux sa démarche artistique. Photographier la femme dans un état de contemplation, des modèles au regard vide, des corps sans âmes qui dégagent pourtant quelque chose de saisissant, d’éclatant, de gênant presque.

“I only want you to love me” c’est le nom de l’expo qui dure encore tout l’été. À voir absolument.

lefrenchdude a passé un bon quart d’heure devant la photo Red Marks parue dans Vogue Italia en 2003. De tout façon il déteste les oeufs au plat.

Infos pratiques:
Prix: £6
Somerset House
Strand
London WC2R 1LA
Tube: Temple / Covent Garden
Website: réserver vos places Website: voir le site de Miles Aldridge
Agrandir le plan

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*