QUI VA GAGNER CANNES?

QUI VA GAGNER CANNES?

Selon les mots de Thierry Frémeaux, président du festival de Cannes, l’évènement dépasse le cadre du cinéma. “Comme une Coupe du Monde ou des Jeux Olympiques, il focalise l’attention du monde entier pendant une période définie.” Vraiment? Comme les JO? Ou la Coupe du Monde?

Lefrenchdude n’en voudra pas à Thierry, hein. Depuis la soirée Variety post-oscar où il a posé avec Jean Dujardin, Harvey Weinstein, Bérénice Bejo et Michel Hazanavicius autour du film français le plus oscarisé de l’histoire, il a le droit de s’enflammer. Oui parce que vous vous souvenez, avant de connaître le comte de fée qu’on lui sait, The Artist a été montré à Cannes. Il devait d’ailleurs originellement être dans la section parallèle à la compétition officielle, Un Certain Regard. Mais un mois avant le début du festival, Harvey Weinstein était à Paris. Il a vu le film avant tout le monde, l’a acheté à Wild Bunch, la boîte de ventes internationales du fameux Vincent Maraval, et a appelé Thierry. Pouf, upgradé en sélection officielle. Good choice Thierry, very good choice.

Bref, les deux semaines qui vont suivre vont, au moins, décidé de l’année à venir dans l’industrie du cinéma, et devrait naturellement apporter son lot de déceptions, de bhouuuuu, de aAAAHHH, et de scandales. Et comme Lefrenchdude fait des paris sur tout désormais, il s’est adapté à ce pays hein, il vous livre ses prévisions.

la palme dor

1. Le film qui devrait gagner la palme d’or, mais qui ne la gagnera pas.
Sicario, de Denis Villeneuve – Avec les frères Cohen en président de Jury, on pourrait imaginer qu’un film de genre assume, et justifie, un statut de favori. En vrai cela ne se passe jamais comme prévu (Sean Penn avait donné la palme à Bertand Cantet par exemple) mais là, en gros, ça pourrait. Denis Villeneuve est devenu ces derniers temps un maître absolu des Thrillers sombres (Prisoners avec High Jackman et Jake Gyllenhaal, d’ailleurs membre du Jury; Enemy avec le même Jake Gyllenhaal) et le fait qu’il soit en compétition officiel pour un bon vieux Thriller américain en mode guerre des drogues, ça veut peut-être dire que le film est vraiment fat. Et quand on pense qu’il va réaliser le prochain remake de Blade Runner (avec Ryan Gosling apparemment), et que le cast de ce Sicario est vraiment cool (Emily Blunt et l’éternel Benicio Del Toro), on se dit que c’est LE film de ce festival. Ah mais il gagnera rien. OK.

lefrenchdude sicaro

la palme dor

2. Le film qui va gagner la palme d’or, mais que vous ne verrez jamais
Son of Saul, de Laszlo Nemes – Tout y est: un scénario coup de poing, le portrait intime d’un prisonnier d’Auschwitz qui croit reconnaître son fils dans les cendres des corps brûlés dont il s’occupe, premier film d’un réalisateur qui a fait ses premiers pas en tant qu’assistant d’un favori Cannois, Bela Tarr, et apparemment une performance remarquable de son acteur principal. Vous aurez qu’à dire, à chaque fois qu’on vous posera la question, que c’est un film très fort, un film dont il est difficile de parler. #enfaitjelaijamaisvujavoue

lefrenchdude son of saul

la palme dor

3. Le film dont tout le monde va parler
The Tale of Tales, de Matteo Garrone – Vous avez peut-être vu Gomorrah, le film sur deux jeunes gangsters à Naples. Vous avez peut-être vu Reality, un film félinien très critique sur la société artificelle italienne. Vous allez en tout cas entendre parler de celui-là: un cast assez marrant (John C. Reilly, Salma Hayek, Vincent Cassel) et surtout un trailer dé-ment. Le film s’annonce gore, érotique, et très, très original. Blanche Neige et les Septs Mains baladeuses, version Tarantino. #Allright!

lefrenchdude the tale of tales

la palme dor

4. La plus belle montée des marches
Carol, de Todd Haynes – C’est probablement le film le plus le plus consensuel de la sélection. Son scénario, une riche femme mariée séduit la jeune vendeuse d’un grand magasin des années 1950, ses actrices, Cate Blanchett et Rooney Mara, le roman d’origine de Patricia Highsmith, son réalisateur Todd Haynes (I’m not there): bref, un home-run. Peut-être trop un home run donc, mais une splendide montée des marches quand même, avec Rooney Mara et Cate Blanchett qui jouent des Lesbiennes dans les années 1950 (pensez mode). Et en plus ce sera Dimanche soir, en plein milieu du festival. Well played, Thierry, well played.

lefrenchdude carol

la palme dor

5. Le film pour lequel la France va s’enflammer
Love, de Gaspard Noé – Difficile de passer à côté. Vous avez obligatoirement entendu parler d’Irreversible, et peut-être vu Enter The Void. Voici le nouveau film de Gaspard: le développement intime de l’histoire d’un threesome. Le film est en 3D, dure 2h10 et son poster a déjà beaucoup fait parler. Tout le monde va en parler, tout le monde va être choqué, c’est formidable, c’est le porno et le cinéma d’auteur qui se rencontrent, et ça ne peut arriver qu’à Cannes.

lefrenchdude love

la palme dor

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*